Portrait d’Ambassadeur : Stella Souppaya

Rencontre aujourd’hui Stella Souppaya, jeune trentenaire dynamique originaire de Cergy-Pontoise, polyglotte passionnée par la voix et la musique qui a posé ses valises à Metz en 2013. Pianiste / Cheffe de chant à l’Opéra du Rhin de Strasbourg, elle y coache le chœur et les solistes en vue de productions d’opéras, projets pédagogiques, auditions rôles, concours internationaux, récitals…

Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

J’enseigne l’interprétation, l’histoire de l’opéra et les langues depuis deux ans à l’Opéra du Rhin de Strasbourg. Pianiste et violoniste, grande amatrice de jazz, j’y réalise en binôme avec le Chef d’orchestre le travail du répertoire pour traduire le monde sonore et artistique auquel il souhaite donner vie. Je joue également à la Maison de l’Orchestre et, avec Marie-Emeraude ALCIME et Augustin DIKONGUE, chanteurs lyrique professionnels, nous avons créé avec le soutien de l’INECC Mission Voix, le M’A’S’SOUL CHOIR, une chorale de gospel regroupant une quinzaine de chanteurs amateurs.

Quel a été votre parcours ?

Diplômée du Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, je me suis perfectionnée à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot à Paris avant de parfaire mes connaissances en matière de Lied en Allemagne. Ce format est beaucoup plus intimiste que l’opéra et permet un vrai travail de musique de chambre avec la création d’un monde particulier. Vietnamienne d’origine très curieuse de naturel et polyglotte, j’aime mélanger voyage et musique. Auparavant Pianiste accompagnateur au Conservatoire de Cergy-Pontoise, j’ai pris l’opportunité des postes à l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole puis de l’Opéra de Strasbourg pour évoluer professionnellement. Diplômée d’Etat depuis 2015 pour enseigner l’accompagnement vocal et instrumental, j’œuvre, en outre, en connexion avec le Conservatoire de Metz et l’INECC, Institut Européen de Chant Chorale.

Quels sont vos futurs projets ?

En vue de me lancer en freelance, je prépare un diplôme de Musicothérapeute clinicienne au sein de l’Atelier de Musicothérapie de Bourgogne à Dijon, car j’éprouve un fort intérêt pour les effets de la musique sur le corps et le domaine de la santé, tel que les neurosciences. Je travaille notamment avec la Cité musicale de Metz pour la création d’une palette de soins musique et santé. En partenariat avec l’INECC Mission Voix, le Temple Neuf de Metz, les chœurs du Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz-Métropole sous la direction d’Annick Hoerner, la chorale « La Croch’Cœur » dirigée par Jeanne Bainville et la chorale « M’A’S Soul Choir », des ateliers et concerts pour chanter les grands classiques de Noëls et vibrer au rythme du gospel seront proposés les 13, 14 et 15 décembre prochains au Temple Neuf.

Qu’est-ce qui vous amène à vous dépasser sans limite dans votre passion pour la musique ?

Le fait qu’elle permette d’aller à la rencontre du public et de casser les barrières. La musique est sans limite : elle ouvre le regard du public, crée des émotions et permet aux personnes de se sentir bien. Elle facilite le lâcher-prise par l’ouverture au rêve et au voyage.

Vous êtes Ambassadrice MOSL. Quelles sont les motivations de votre engagement et comment voyez-vous votre rôle ?

Je souhaite rencontrer des gens de tous horizons pour défendre l’art et la culture, et leur permettre de se découvrir au travers de la musique. Les liens avec les Ambassadeurs m’importent également afin de permettre l’épanouissement du réseau et de défendre l’identité de la Moselle Sans Limite.

Qu’appréciez-vous en Moselle ?

Je ne connais pas tout, mais j’adore les paysages et les richesses du territoire. J’ai eu un gros coup de cœur pour la Ville de Metz, son histoire, le charme de son centre-ville, la magnifique Cathédrale avec ses vitraux de Chagall, la chaleur de la Pierre de Jaumont… Il y a une vraie identité et une vraie histoire en Moselle. J’ai l’impression qu’il n’y a pas de superficiel.

Si la Moselle était un chant, un artiste ou un instrument, pour vous elle serait…

Un orchestre ou une grande chorale créant une identité collective et une unité au travers de la symphonie qui lie les musiciens à la musique. Chacun y garde son identité propre tout en fonctionnant collectivement pour la beauté de la prestation comme les spécificités particulières des différents territoires de Moselle œuvrent pour l’attractivité du département dans sa globalité.

partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Fermer le menu